Accueil
Historique Cette information concerne :

La Pièce

Témoigner de la psychose <<Le OFF >>

Bruxelles, le 14 Novembre 2013 - Rencontres en marge du congrès « penser la psychose »

Pourquoi organiser une rencontre en marge de…. ? Cela peut apparaitre comme être à la mode, vouloir faire du off… Finalement on resterait dans du binaire qui s’appellerait donc in – of.

Cette critique peut être justifiée mais force est aussi de constater que les espaces et les temps de pensée sont de plus en plus envahissants, il n’y a plus une semaine durant laquelle ne se déroulent différents évènements. Il y a là quelque chose d’hégémonique dans le nombre mais aussi dans le contenu car dans ces colloques et congrès il règne de plus en plus un consensualisme pesant ,non-inventif et surtout une tendance dogmatique qui nous invite à nous rallier à des discours et théories tenues pour établies.
Nous avons donc lancé ce projet de rencontres en marge de congrès. Il n’est évidemment pas sûr que ce qui a été nommé l’ alternatif ou la marge nous mette à l’abri de ces pentes dangereuses. Pour notre part nous vous proposons de repartir de témoignages comme contre-point de la théorisation et de la conceptualisation- dont par ailleurs nous ne contestons pas la nécessité-mais seulement les pentes dangereuses qu’elles peuvent prendre.
Le terme de psychose est devenu admis, au point qu’il fait presque partie du langage courant .Dans un souci d’humanisme on ne parle désormais plus de folie, voire de souffrance et dans de nouvelles classification c’est le terme de trouble qui vient remplacer celui de maladie. Il ne faudrait cependant pas oublier que la psychose est terme inventé dans le cadre de la psychiatrie et qu’il s’agit de le réinterroger à partir de cette appartenance et de son origine.
En dehors de structures psychiatriques, il existe une série de lieux qui reçoivent ces personnes mais ne prétendent pas faire de la thérapie ou avoir un effet thérapeutique dans leur travail. Bon nombre de travailleurs de terrain se retrouvent avec des personnes diagnostiquées psychotiques mais n’identifient pas ces personnes par ce diagnostic.
Témoigner de ces questions reste crucial pour ce qui nous lie à l’expérience

P. Smet.

Bruxelles, le 14 Novembre 2013 Rencontres en marge du congrès « penser la psychose »

Programme

  • 14h à 16h
    Table d’échange : Parler, raconter la psychose à partir de son expérience, de sa vie,de son métier, d’une rencontre... (Plusieurs invités et appel à témoignages)
    P. Smet (SAS), L. Richir, Psytoyen, Pasifou - Niezogek, A. Vanoeteren . (Ulysse), A. Batugowski (La Pièce), J. Demuth
  • 16h à 16h30
    (pause café)
  • 16h30 à 18h
    Débat : Où en sont les alternatives, les initiatives d’hier, d’aujourd’hui et pour quel avenir ? Présence de représentants de différentes associations
    M. Roclandt, Y.L. Conreur (Autre), M. Van den Eynde (Le Gué), P. Fabry (Le Gué), M. Bietlot (Bxl Laïque)
  • 19h
    Couscous (Gratuit)

Sur réservation
Contact (Pierre Smet) : 02 770 53 97 ou 0476 33 29 39
Adresse : Le Gué - Chaussée de Rodebeeck 300 - 1200 Bruxelles

Témoigner de la psychose <<Le OFF >> Témoigner de la psychose <<Le OFF >>

CONTACT GENERAL

© L'Equipe asbl | | Intranet