Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

L'Équipe ASBL

Réseau de psychiatrie sociale

L’essentiel, c’est ce que tu juges bon pour toi - Jean-Noël Missa (philosophe) d’après William James

Nos services & lieux

Voir tous nos services et lieux
  • Siège social et administratif 1
  • Communautés thérapeutiques 2
  • Services de jour 4
  • Service ambulatoire 1
  • Habitations protégées 1
  • Centre de documentation 1
  • Lieux d’activités et de loisirs 3
  • Lieu de liens 1
  • Projet d’habitat groupé pour jeunes adultes 1
  • Equipe mobile sur la commune d’Anderlecht 1
Siège social et administratif :
1

Le Jade vous accueille pour toute démarche administrative de l'Asbl L'Equipe

Voir tous nos services et lieux
Communautés thérapeutiques :
2

Résidences en communauté pour des personnes rencontrant des difficultés psychiatriques, psychologiques ou sociales à un moment donné de leur vie.

Voir tous nos services et lieux
Services de jour :
4

Lieux d’accueil pour des personnes rencontrant des difficultés psychiatriques, psychologiques ou sociales à un moment donné de leur vie.

Voir tous nos services et lieux
Service ambulatoire :
1

Service de jour accueillant des personnes rencontrant des difficultés psychiatriques, psychologiques ou sociales.

Voir tous nos services et lieux
Habitations protégées :
1

Logements dans des maisons communautaires où chacun a sa chambre, ou son appartement individuel.

Voir tous nos services et lieux
Centre de documentation :
1

La bibliothèque vous accueille dans un endroit chaleureux où vous pourrez consulter ou emprunter un large choix de livres, monographies, périodiques ou documents scientifiques et professionnels du champ psychosocial.

Voir tous nos services et lieux

Les valeurs de la psychiatrie communautaire

Accéder
  • 1.1

    Psychiatrie communautaire (community based psychiatry)

    Être inclus dans un collectif soignant faiblement hiérarchisé et partager les solutions. Pour nous, ce qui importe, c’est plus l’impact relationnel que l’effet médicamenteux. La vie sociale du service, la relation individualisée, comme la capacité de soutien mutuel sont utilisés comme un outil thérapeutique.
  • 1.2

    Soins soucieux et respectueux des droits du patient

    Bénéficier d’une prestation de soins de qualité / Choisir librement le praticien professionnel / Être informé sur son état de santé / Consentir librement à la prestation de soins, avec information préalable / Être informé sur l’assurance du praticien et sur son autorisation à exercer sa profession / Disposer d’un dossier tenu à jour, pouvoir le consulter et en obtenir copie / Être assuré de la protection de sa vie privée
  • 1.3

    Dispositifs flexibles, acceptables par tous et accessibles à tous

    Chacun sait mieux que quiconque ce qui est bien ou mieux pour lui. L'offre de soins se doit d'être flexible, et accessible pour être acceptée par chaque usager.
  • 1.4

    Traitements qui visent le rétablissement et évitent la chronification

    Le processus de chronification est lié à la fois, mais dans des proportions difficiles à préciser, à l'évolution de l'état de santé, aux cadres thérapeutiques rencontrés dans la trajectoire psychiatrique et à l'environnement social en général. L'installation de la chronicité est moins une affaire d'âge que de trajectoire psychiatrique.
  • 1.5

    Soins orientés par les désirs, les buts, les besoins du patient

    Aider la personne à développer une identité positive, encadrer l'expérience et l'autogestion de la maladie, et valoriser le rôle social de chacun suivant ses désirs, ses buts et ses besoins
  • 1.6

    Multiplicité des supports, services et ressources

    Une approche pluridisciplinaire du soin est soutenue par une multiplicité de moyens tant humains que fonctionnels. Pluridisciplinarité de l'équipe et des approches thérapeutiques, des ateliers et groupes de travail, des réponses proposées aux demandes des usagers.
  • 1.7

    Utilisation de tout contexte et dispositif social à des fins thérapeutiques

    Une importance particulière est donnée aux facteurs sociaux, interpersonnels et environnementaux inscrivant la démarche thérapeutique dans la relation sociale, vers l'autonomie.

L'Historique de l'ASBL l'équipe

Des valeurs qui puisent leurs racines dans notre histoire

Accéder
  • Mise sur pied du Service de Santé Mentale sectorisé d’Anderlecht

A la fin des années 1950, un certain nombre de professionnels font le constat d’un manque dans la thérapeutique adaptée à la pathologie aigüe et chronique. Alors que la psychiatrie reste cantonnée aux hôpitaux fermés, héritiers des asiles du passé, les névrosés nantis s’adressent aux psychanalystes installés en ville.  A la suite des conceptions répandues par le professeur Sivadon et appuyées par les plus hauts fonctionnaires du Ministère de la Santé publique, il est déjà question de réformes. On propose, pour répondre aux exigences de la psychiatrie sociale, la création dans le cadre même de l’hôpital Brugmann, d’ateliers de réadaptation mais aussi en dehors d’un Centre de Psychiatrie universitaire pour l’enseignement de la psychiatrie ainsi que la subdivision de l’agglomération bruxelloise en secteurs d’assistance médicosociale.

En 1958, à l’initiative de la Fondation Julie Renson, Roger Amiel expose devant un public averti les principes de la psychiatrie sociale.
Par la suite, une Commission d’Etude aura pour objectif d’établir le bilan de ce qui existe et de ce qui devrait exister pour la prévention et le traitement des maladies mentales en Belgique. Cette Commission se divise en 3 groupes de recherche : « Précure », « Cure » et « Postcure ». Elle remettra son rapport final intitulé  « Projet d’organisation de l’assistance psychiatrique en Belgique » à la fin de 1959.  Ce rapport sera publié et même sélectionné avec une étude française et une étude américaine par les organisateurs de l’Année Mondiale de la Santé Mentale pour servir de base de discussion  à un de ses symposiums.

La Fondation Julie Renson crée de nouveaux groupes de travail dont celui intitulé « Commune » dirigé par le docteur Jean Vermeylen qui examine la possibilité d’amener toutes les institutions publiques et privées d’un secteur géopolitique déterminé à collaborer étroitement entre elles pour prévenir et guérir les troubles mentaux de toute nature et toute gravité.
Jean Vermeylen, est fils de psychiatre,  il naît à Geel, lieu où son père est responsable de l’asile de Geel,  existant depuis plusieurs siècles, en fait, une  première colonie d’accueil pour malades mentaux dont certains sont hébergés chez l’habitant. Il devient psychiatre lui-même et crée en 1962, le premier service de Santé Mentale  de Belgique à Anderlecht. Ce service entend combler la carence de soins en proposant des consultations, des visites à domicile, un soutien aux familles des patients qui sortent des institutions hospitalières et  nécessitent un suivi médical, psychologique et social.
Anderlecht a été choisi en raison d’un ensemble de facteurs dont l’étendue de la commune, sa population nombreuse et diversifiée  et représentant un échantillon de différentes classes sociales, ainsi que la politique sociale progressiste de l’équipe dirigeante de la commune.
Le Centre de Santé Mentale d’Anderlecht fonctionne toujours, pour le bien-être de sa population. Sur son modèle, tout le pays en est pourvu, et est subsidié par les fonds publics.

Un autre argument en faveur du choix de cette commune, est l’existence de la « Clinique scolaire » qui se transforme à cette époque en Centre de santé polyvalent dirigé par le Dr Lucette Decroly,  qui va jouer un rôle déterminant pour la suite de cette histoire.
En raison de ses relations  à titres divers avec la Fondation Julie Renson et son amitié avec le Dr Vermeylen,  c’est elle qui, en tant que chef de service, va présenter aux autorités communales le rapport initial sur le secteur.

Des subsides ont été sollicités par cette femme admirable qui a soutenu, encouragé et administré les initiatives du fondateur ; c’est elle aussi qui fut pendant de longues années l’infatigable présidente du Conseil d’Administration. 

Le bourgmestre d’Anderlecht, Joseph Bracops a mis des locaux et des moyens au service de cette structure de soins inédite en Belgique, en ce temps. 

Pour cette création, les fondateurs avaient trouvé un appui en la Fondation Julie Renson qui s’était constituée dès 1957 afin de « promouvoir l’étude et les recherches scientifiques relatives aux maladies mentales ; venir en aide matériellement et moralement aux malades mentaux dépourvus de ressources (…) ; d’assurer le reclassement des malades guéris ».
  • 1963, création de l’ASBL L’Equipe 

Le Dr. Vermeylen ne s’est pas arrêté à cette réalisation déjà considérable. La psychiatrie sociale appelle au développement de nouvelles initiatives et sa mise en pratique nécessite plusieurs types de mesures thérapeutiques en fonction de son évolution. En février 1963, les Docteurs Jean Vermeylen et Lucette Decroly constituent l’A.S.B.L. l’Equipe (les statuts seront publiés au Moniteur du 14 mars 1963) afin d’ouvrir un centre de postcure résidentiel dénommé « Le Foyer ».  L’idée est de permettre une étape, pour un patient psychiatrique sortant de l’hôpital, avant un possible retour dans la famille ou chez soi. Le patient est invité à s’insérer dans un lieu de vie communautaire, en participant au quotidien, en se confrontant à une réalité, incarnée par les autres résidents, les soignants et les tâches pour le bon fonctionnement de l’Institution.

C’est ici la Compagnie d’Assurances « La Prévoyance Sociale », devenue « P&V », a mis à disposition une maison via un bail emphytéotique pour démarrer ce projet novateur.

La philosophie de base du Dr Vermeylen reposait sur le modèle de la communauté thérapeutique formée par une équipe pluridisciplinaire où, disait-il, « les membres exercent à la fois un rôle spécifique lié à leur formation de base et une activité socio-thérapeutique multidisciplinaire ».  Ce modèle novateur est rapidement et efficacement soutenu par les pouvoirs publics : INAMI, Ministère de la Santé Publique.
  • Ouverture du Centre de Réadaptation et d'Intégration au Travail (CRIT) suite à la fermeture en 1971 de l'atelier suivant le principe que la réadaptation à l'emploi ressort du domaine thérapeutique et ne doit plus être pris en charge par le secteur de l'emploi.
  • Le Foyer fait l’objet d’un projet de réforme face à l’application future de nouvelles normes. En complément, l’asbl doit aménager simultanément un service d’hospitalisation de nuit et de jour coordonnés. Par la suite, il est décidé que l’hôpital de jour allait prendre la forme d’un Centre de Jour.
  • Création du Centre de Documentation "Le Fil d'Ariane"
  • 1958
  • 1963
  • 1972
  • 1974
  • 1984

Découvrir notre a.s.b.l

L’équipe en 2021 comprend près de 200 travailleurs et accueille plus de 1000 patients par an.

Suivre notre actualité

Participez aux activités de L'Equipe en 2021

Voir tout